Home

« Quand j’ai entrepris l’écriture des 2 Alfred il y a au moins trois ans, non c’était même avant Bécassine, donc il y a plus longtemps encore, je voulais être ambitieux et faire un film d’anticipation… de trois ans et demi. Aujourd’hui, avec cette crise sanitaire, c’est une anticipation de… trente minutes. Du coup, demain, ce sera un film classique. »

Auteur et interprète, avec son frère Denis et Sandrine Kiberlain, de ces 2 Alfred montré en avant-première à Lyon pendant le festival Lumière, Bruno Podalydès a un petit sourire. Thierry Frémaux, directeur de cette manifestation mais aussi du festival de Cannes où Les 2 Alfred était sélectionné, vient d’expliquer, pour présenter au public l’équipe, que Lumière programmait cette année 23 avant-premières de films qui auraient dû être montrés à Cannes s’il n’y avait eu l’annulation. En précisant toutefois que le festival lyonnais était avant tout consacré à ce que beaucoup de gens appelaient encore de « vieux films » et qui étaient, comme on le dit à propos de la musique ou de la littérature, des films classiques.

Les 2 Alfred est à l’image du commentaire amusé de Bruno Podalydès : l’ironie masque la tendresse mais pointe aussi du doigt l’absurdité de notre monde. On peut d’ailleurs rapprocher ce film d’Effacer l’historique de Delépine et Kervern, dans lequel on retrouve d’ailleurs Denis Podalydès : notre monde est devenu fou. L’argument est similaire : comment les laissés pour compte survivent-ils ? Et comment, si l’un d’entre eux a la chance de trouver un emploi dans ce qu’il est désormais démodé de nommer une start-up, celui-ci parvient-il à surnager dans l’absurdité des acronymes, des mots anglais, des situations loufoques (arrosage de plantes, sauts sur trampoline), des machines connectées et des nouveaux concepts déconnectés ?

Les 2 Alfred est un régal : on plonge dans l’univers de Bruno Podalydès comme un poisson dans l’eau. Chacun de ses films nous met à l’aise, nous convie à nous sentir bien, à nous retrouver en famille avec des acteurs qui nous ont accompagnés tout au long de sa filmo.

Ajoutons à tout cela les trouvailles futuristes (et marrantes) qui parsèment le film et les embrouilles qu’elles créent en fonctionnant mal. Car le futur a beau être ce qu’il est et la technologie admirable, il y aura toujours des dysfonctionnements et des personnes qui, pour continuer à vivre, seront obligés de faire et d’accepter n’importe quoi.

Jean-Charles Lemeunier

Les 2 Alfred
Année : 2020
Origine : France
Réal, scén. : Bruno Podalydès
Photo : Patrick Blossier
Mont. : Christel Dewynter
Durée : 92 min
Avec Denis Podalydès, Sandrine Kiberlain, Bruno Podalydès, Luana Bajrami, Yann Frisch, Leslie Menu, Michel Vuillermoz, Jean-Noël Brouté, Isabelle Candelier, Philippe Uchan, Patrick Ligardes, Vanessa Paradis, Samuel Benchetrit…

Présenté en avant-première aux festivals de Deauville et Lumière à Lyon.
Sortie nationale le 2 décembre 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s