Home

Dans les années soixante-dix, les cinéastes italiens nous ont habitués à un cinéma puissant, politique et militant. Avec Vers un destin insolite sur les flots bleus de l’été  (Ah ! Ces titres à rallonge de l’époque !), sorti ces jours en DVD/Blu-ray chez Carlotta Films, Lina Wertmüller place cette même politique au sein du couple via la rencontre entre un prolo communiste (Giancarlo Giannini) et une riche bourgeoise (Mariangela Melato).

Tout commence sur un voilier, sur la magnifique côte de Sardaigne. Quelques riches se prélassent, prennent le soleil, se baignent, boivent et mangent tandis que quelques pauvres bougres — dont Giancarlo Giannini — passent leur temps à naviguer, servir et nettoyer, en se faisant parfois engueuler. Parmi les oisifs, une jeune femme (Mariangela Melato) ne cesse de s’affronter avec un de ses amis, communiste (Eros Pagni), lui prouvant nettement que son cœur ne va pas du tout dans le sens du combat prolétarien.

Le bateau fait naufrage sur une île déserte et la bourgeoise Melato se retrouve seule avec le prolo Giannini, lui aussi communiste, bien évidemment. Leur rapport de force — de force et de coups, des coups qui font même mal au spectateur tant ils sont insupportables — passera forcément par le sexe et la suprématie de l’homme sur la femme. Car sur cette île, l’ouvrier est vainqueur de la bourgeoise. Lina Wertmüller force le trait comme savaient si bien le faire tous les maîtres de la comédie italienne qui mélangeaient grotesque, social et message politique. Les baffes deviennent même, à notre grande honte, risibles et mettent d’autant plus mal à l’aise que c’est une femme qui dirige le film et qui, a fortiori, leur donne encore plus de sens.

Sur l’île, l’oligarchie change de camp et la réalisatrice de Mimi métallo blessé dans son honneur (1972) et de Film d’amour et d’anarchie (1973) met de l’eau dans le vinaigre de la critique sociale et remplace la lutte des classes par un corps-à-corps amoureux. Dans de magnifiques paysages, la réalisatrice saisit tout ce que l’humanité renferme en elle de minable et de bon. Mais notre Lina, appelez-la comme vous voudrez, est pessimiste ou réaliste mais n’est en tout cas dupe d’aucun piège, pas même celui de l’amour. Et nous surprend avec la fin du film.

Jean-Charles Lemeunier

Vers un destin insolite sur les flots bleus de l’été
Titre original : Travolti da un insolito destino nell’azzurro mare d’agosto
Origine : Italie
Année : 1974
Réal. et scén. : Lina Wertmüller
Photo : Ennio Guarnieri
Musique : Piero Piccioni
Montage : Franco Fraticelli
Durée : 125 minutes
Avec Giancarlo Giannini, Mariangela Melato, Riccardo Salvino, Aldo Puglisi, Eros Pagni…

Film sorti pour la première fois en DVD et Blu-ray par Carlotta Films le 11 octobre 2017.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s