Home

Michael Mann et Guillermo del Toro sur la scène de l’auditorium de Lyon, pendant le festival Lumière (Photo JCL)

Quelle meilleure entrée en matière, pour revoir Heat de Michael Mann dans une version restaurée en 4K, que d’assister sur la scène de l’auditorium de Lyon, à l’occasion du festival Lumière, à une discussion entre le cinéaste américain et son collègue mexicain Guillermo del Toro ? Une discussion qui, ce 15 octobre, fut tellement passionnée et passionnante que les deux confrères continuaient à débattre dans leur coin tandis que la traductrice rendait compte en français de leurs échanges.

 

Alors que Thierry Frémaux, le directeur du festival, demandait à Michael Mann s’il se considérait comme un auteur (« Non, mais tout, dans un film, est de ma responsabilité »), Guillermo del Toro peaufinait ses questions.

« Le conflit, lui explique Mann, est toujours une source d’écriture. » À propos de la production de Heat, il raconte que la Warner voulait couper le film. Après la première projection, la major est revenue sur sa décision. « Le film était une sorte de hold up car tout était prêt. J’avais le scénario et les deux acteurs, De Niro et Pacino (…) Ils m’ont dit après de ne plus présenter un projet où tout était déjà fait et sur lequel il n’avaient plus le contrôle ! »

 

 

À revoir le film, toujours aussi magistral, on comprend mieux pourquoi Mann insiste sur la construction de Heat, « qui commence comme un polar puis, ensuite, s’ouvre un autre chapitre avec la vie domestique des personnages : la solitude de De Niro, le couple de Val Kilmer qui bat de l’aile et même celui d’Al Pacino quand il rentre chez lui ». Car Heat n’est pas seulement un film d’action mais une plongée mélancolique dans le quotidien, qu’il soit celui du flic ou des voleurs.

Mann estime encore que « les spectateurs sont des animaux extrêmement vifs : le cinéaste trouve des détails qui permettent, avant même que soit formulé quoi que ce soit, que le spectateur comprenne le personnage ». Ce qui nous change des surlignages habituels des blockbusters !

 

 

Sur le face à face De Niro/Pacino, Mann lâche que « les deux acteurs sont parfaits, évidemment. » Thierry Frémaux évoque alors la rumeur comme quoi ils n’auraient pas été présents en même temps sur le plateau, puisqu’ils sont chaque fois filmés en champ contrechamp, avec l’autre en amorce (qui pourrait être une doublure lumière). Le cinéaste dément bien sûr : « Dans cette scène, le champ et le contrechamp ont été filmés simultanément. Il y avait une caméra derrière chacun d’eux et il aurait suffi qu’on en bouge une d’un centimètre pour voir l’autre. J’avais tourné un plan plus large, où on voyait les deux acteurs, mais je me suis rendu compte au montage que la scène perdait son intensité. »

Alors que Mann célèbre chez Guillermo del Toro son talent pour « créer des espaces, des créatures, des atmosphères à travers le dessin », le Mexicain, ravi, montre ce qu’il considère comme un trésor : le scénario de Heat annoté par Mann lui-même. « C’est étonnant ! Ses notes sont d’une précision et d’une richesse aussi évocatrices qu’un dessin. »

Jean-Charles Lemeunier

Heat
Année : 1995
Origine : États-Unis
Réal. et scén. : Michael Mann
Photo : Dante Spinotti
Musique : Michael Brook, Brian Eno, Moby, Terje Rypdal
Montage : Pasquale Buba, William Goldenberg, Dov Hoenig, Tom Rolf
Prod. : Warner Bros, Regency
Durée : 171 minutes
Avec Robert De Niro, Al Pacino, Val Kilmer, Tom Sizemore, Jon Voigt, Diane Venora, Amy Brenneman, Ashley Judd, Mykelti Williamson, Kevin Gage, Wes Studi, Ted Levine, William Fichtner, Danny Trejo, Dennis Haysbert, Natalie Portman, Hank Azaria…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s