Home

Tourné en 1959, Il mattatore, que Carlotta Films édite pour la première fois en DVD et Blu-ray, est sorti en 1960 sur les écrans. En France, sous le titre L’homme aux cent visages. Le film marque la rencontre entre le cinéaste Dino Risi et l’acteur Vittorio Gassman. Le premier a déjà une petite carrière derrière lui, depuis ses premiers courts-métrages en 1946, et, grâce à ses comédies, commence à se faire un nom. Le second a lui aussi débuté en 1946 mais le cinéma ne l’intéresse pas vraiment, malgré une amorce de carrière américaine entre 1953 et 1956 : il tourne sans grande conviction sous la direction de Joseph H. Lewis, John Farrow, Robert Rossen, Charles Vidor, Robert Z. Leonard et King Vidor. Son truc, au Vittorio, c’est le théâtre. C’est seulement l’année précédente, en 1958, qu’il découvre la comédie avec le grandiose Pigeon du non moins grandiose Mario Monicelli. La proposition de Risi, avec Il mattatore, est l’occasion pour Gassman de poursuivre dans la voie comique.

 

Construit comme une succession de sketches — ce qui va devenir la grande spécialité du cinéma italien — et écrit par les as de la comédie all’italiana (Age et Scarpelli, Ruggero Maccari, Ettore Scola et Sandro Continenza), Il mattatore est donc le premier rendez-vous qu’offre aux spectateurs le futur duo mythique Risi/Gassman. Le film ne possède pas encore la puissance qui sera développée plus tard avec Il sorpasso (1962, Le fanfaron), I mostri (1963, Les monstres), Profumo di donna (1975, Parfum de femme) et I nuovi mostri (1978, Les nouveaux monstres). Il pose toutefois les jalons de ce qui fera le succès de Vittorio Gassman dans les films dirigés par Dino Risi.

 

Ce mattatore qui donne son titre au film désigne parfaitement le personnage incarné par l’acteur. Il est l’attraction du film — traduction approximative du titre italien —, un histrion en roue libre qui endosse la personnalité et le look de personnages complètement foutraques et différents pour mieux arnaquer ses victimes. Comme dans beaucoup de comédies italiennes, les héros sont de pauvres types qui ne savent rien faire de leurs dix doigts, sinon profiter de la crédulité des autres. Ces prolos incarnent à merveille le petit peuple cher au cœur des grands cinéastes, et Dino Risi en est un. Si Gassman incarne un seul et même personnage qui va prendre plusieurs identités, Il mattatore ressemble à un prototype des futurs Monstres, Une poule, un train et quelques monstres, Les nouveaux monstres ou Les derniers monstres que tournera par la suite Risi (parfois avec l’aide de Monicelli et Scola). Chez ces trois cinéastes en particulier, la comédie est toujours sociale et nous fait profiter d’une plongée dans l’Italie contemporaine du tournage.

 

C’est une évidence, Gassman cabotine et c’est ainsi qu’on l’aime. Car cet immense acteur sait, le temps d’un plan, mettre une profondeur dans son regard qui n’a plus rien à voir avec la comédie. Il y a toujours chez lui, au plus fort d’une séquence comique dans laquelle il accentue le ridicule d’un personnage, une dimension tragique. Dimension qu’il a peaufinée alors qu’il travaillait au théâtre Shakespeare, Sartre, Ibsen, Cocteau, Pirandello ou Tennessee Williams sous la direction de Luchino Visconti, Luigi Squarzina ou dans ses propres mises en scène. Certes, le Gerardo à qui il donne tout son poids n’a pas encore la double dimension tragique et comique qu’endosseront plus tard le fanfaron ou l’aveugle de Parfum de femme. Mais la graine est plantée et, grâce aux talents conjugués de Gassman et Risi, elle va pouvoir s’épanouir.

Jean-Charles Lemeunier
 
Il mattatore
Origine:Italie
Année : 1960
Réal. : Dino Risi
Scén. : Age, Scarpelli, Ruggero Maccari, Ettore Scola, Sandro Continenza
Photo : Massimo Dallamano
Musique : Pipo Barzizza
Montage : Eraldo Da Roma
Durée : 95 minutes
Avec Vittorio Gassman, Dorian Gray, Anna Maria Ferrero, Mario Carotenuto, Alberto Bonucci, Fosco Giachetti, Luigi Pavese, Nando Bruno…

Édité en DVD et Blu-ray par Carlotta Films le 11 octobre 2017.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s