Home

communityS05E12_basicstory
En attendant de revenir plus longuement sur cette cinquième saison de la série Community, et alors qu’elle arrive au terme de ses treize épisodes, attardons-nous sur le pénultième.
Après la succession d’épisodes concept dont le paroxysme fut atteint avec l’épisode précédent, le grandiose G.I Jeff, retour à des standards moins délirants. Mais pas pour autant une histoire conventionnelle. N’oublions pas que nous sommes sur le campus de Greendale.
Le comité de sauvetage de Greendale a mené à bien sa mission comme l’attestent les innombrables étoiles de tâches accomplies punaisées au mur. A la grande satisfaction de l’ensemble du groupe d’études sauf Abed qui espère un dérèglement quelconque pour les propulser une nouvelle fois dans une histoire rocambolesque. Mais rien ne se passe. L’espoir renaît lorsque le Dean leur annonce qu’un expert en assurance est sur le point d’arriver afin d’évaluer l’université et donc sa pérennité. Panique à bord, sauf pour Jeff serein qui affirme que rien n’arrivera puisqu’ils ont tout réparé. Effectivement, tout se passe pour le mieux et l’expert affirme même que l’établissement a acquis une nouvelle valeur. Et de fait, Greendale va être très rapidement cédé à une célèbre franchise de sandwich qui en fait une université dédiée à son produit (de la fabrication à la vente en passant par le marketing, etc). En sauvant Greendale, le study group a condamné Greendale. Un paradoxe savoureux qui permet à Harmon et son équipe d’atteindre un très très haut niveau meta discursif puisque en creux est questionné l’avenir même de la série.

communityS05E12

Basic Story est ainsi la première partie d’un double épisode final dont on ne sait pas encore s’il sonnera la fin de la saison seulement ou de la série, et il est tout simplement renversant. S’il est moins turbulent en apparence, il se montre particulièrement audacieux dans le ton assez dépressif et désespéré qui ne va cesser de peser (avec comme point d’orgue le Dean fondant en larmes, en sous-vêtements, dans son bureau dans une réminiscence de l’épisode 8 de la saison 3 Documentary Filmaking : Redux) et la volonté de questionner la nécessité de raconter une histoire, entraînant des répercussions à vous retourner le cerveau tant le quatrième mur, cette barrière symbolique. séparant la réalité du spectateur de la diégèse, n’a jamais paru aussi ténu. Cela va concerner en premier lieu Abed, évidemment, qui a du mal à accepter que rien ne se passe (alors que ses partenaires s’amusent sur leurs téléphones, il dira même ouvertement que durant la demi-heure qui s’est écoulée – durée d’un épisode, coupures pubs comprise – il se passait habituellement plus de choses). Quand Pelton apparaît appelant le groupe à la rescousse pour gérer la venue de l’expert, Abed tente de les aiguillonner en répétant deux fois, « appel de l’aventure ». Mais Jeff calme rapidement tout le monde en affirmant qu’il n’y aura pas d’histoire (dans cet épisode. Il ne le dit pas explicitement mais c’est clairement sous-entendu) car aucun problème n’adviendra. Pas de conflit. Allant même jusqu’à définir cette inspection comme aussi ennuyeuse que la romance de Troy et Britta (événement se déroulant au long de la quatrième saison). Il convainc Abed de ne pas chercher à en faire toute une histoire justement, car si cela arrivait, cela mettrait à mal la visite de l’évaluateur, donc entraînerait la chute de Greendale et il n’y aurait alors plus aucune possibilité d’histoire. Du tout.
Abed va donc connaître une grave crise existentielle et passer le plus clair de son temps dans l’épisode à fuir toute histoire potentielle, et ce jusqu’à littéralement courir pour échapper à la caméra du show en train de le suivre ! Une action entreprise après avoir d’abord entraîné la caméra vers une fausse piste dans la salle des profs !!??

abedruncommunity
Un propos globalement auto-référentiel car discourant sur la structure même du show, la propre difficulté de la cinquième saison à produire de bonnes histoires.
On évolue même à un triple niveau méta discurssif car lorsqu’il est question de sauver l’université, il s’agit aussi de réparer les dommages causés à la série par la pitoyable saison quatre. Il est fait mention à multiples reprises de cette saison sans Dan Harmon comme l’année de la fuite de gaz. Or, dans cet épisode, une fois l’expert passé, il est évoqué que cette fuite est désormais totalement résorbée, c’est à dire oubliée.
A noter que l’on revient également aux bases, à ce qui motiva la formation de leur groupe, c’est à dire la volonté de Jeff de séduire Britta. Un autre rappel de ces bon vieux jours d’antan dont cette cinquième saison regorge et qui ne suscite toujours pas de nostalgie sclérosante mais permet d’évaluer le chemin parcouru. Et dans l’avenir incertain qui se profile, permet à Jeff et Britta de construire une histoire dans un épisode censé en être dépourvu (et qui en est en fait truffé) mais neutralisée par l’irruption d’Abed, le doyen et Annie complètement extatiques après leur découverte.
Un épisode encore une fois remarquable dans son écriture (assez retorse ici puisque concerne une histoire tentant de bannir toute forme de récit), savoureux grâce aux interactions toujours aussi irrésistibles entre les personnages et dont on ne prend la mesure extrêmement jouissive qu’une fois digéré ce qu’il a nous a balancé. En outre, il parvient à rebattre les cartes dans son final pour préparer à la conclusion de la semaine prochaine où nos « étudiants » partiront sur les traces du fondateur de l’université (un prof d’informatique dans la lignée loufoque de l’université puisqu’il est reconnu pour avoir fait l’amour à un ordinateur et attraper le premier virus informatique) à la recherche d’un trésor caché. Et ainsi achever le parcours du Héros tel que défini par le monomythe de Campbell dont l’influence est plutôt clairement rappelée tout le long de cet épisode titré Basic Story, pour ne pas dire Archetypal Story…

Nicolas Zugasti

 

COMMUNITY 5×12 – BASIC STORY
Showrunner : Dan Harmon
Réalisateur : Jay Chandrasekhar
Scénario : Carol Kolb
Interprètes : Joel McHale, Gilian Jacobs, Dani Pudi, Alison Brie, Jim Rash, Ken Jeong, Jonathan Banks…
Pays : Etats-Unis
Durée : 22 minutes
Diffusion : 10 avril 2014
Network :NBC

 

Advertisements

Une réflexion sur “Community saison 5, épisode 12 – Basic Story : sans histoire

  1. Pingback: Community saison 5 – analyse (2ème partie) : Study Hard | Le blog de la revue de cinéma Versus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s