Home

 

Le FIFH, Festival international du film sur le handicap, a démarré à Lyon sa troisième édition ce 1er février. Avec, au programme, soixantaine films : six longs-métrages de fiction, neuf documentaires et quarante-cinq courts-métrages, sélectionnés par une équipe conduite par la fondatrice et directrice de cette manifestation, Katia Martin-Maresco. Qui précisait, lors de la conférence de presse : « 10% des handicaps sont visibles, 90% sont invisibles. »

Plusieurs jurys ont été convoqués pour l’occasion : pour la fiction (Marc Caro, Grégori Baquet, Pascal Duquenne, Herlé Quinquis, Jacques Menichetti, Grégory Cuilleron et Joël Houssin) et le documentaire (Matthieu Firmin, Memona Hintermann-Afféjee, Stéphanie Lebrun, Céline Branaa-Roche, Pierre-Louis Levacher et Mehdi Belbachir). Un troisième jury représentera Handicap International avec le Dr Jean-Baptiste Richardier, Anthony Lemke, Nicolas Gabion et Adda Abdelli.

 

Cornelius, le meunier hurlant a été projeté en ouverture du festival

 

Les projections auront lieu à l’université Lyon 2, à l’Institut Lumière, à l’hôtel Mercure-Lyon Centre (Château Perrache) et au Cinéma-Opéra. Signalons ainsi une carte blanche à Gustave Kervern, en sa présence, à l’Institut Lumière le 4 février à 16 heures et un hommage à Rithy Panh le 5 février à 15h3O au Cinéma-Opéra et à 19h45 à l’hôtel Mercure, en présence de la marraine du festival, Son Altesse Royale la princesse Sylvia Sisowath. Dans un français impeccable, celle-ci déclarait lors de la conférence de presse : « Notre pays, le Cambodge, compte beaucoup de victimes des mines antipersonnel. Elles ont cette dignité que nous n’avons pas et font face à la vie, préférant aller de l’avant plutôt que se lamenter. »

Fondateur de Handicap International, le Dr Richardier remarquait quant à lui que « le cinéma peut être porteur de lumière et de vérité. Il est une source de pédagogie inclusive, un vecteur d’empathie, qui est plus riche que la compassion (…) On devrait créer un baromètre de cet art de vivre ensemble qui s’appelle la convivialité, un indicateur qui mesure les progrès qu’on réalise dans ce domaine. »

À n’en pas douter, le baromètre va grimper à Lyon.

Jean-Charles Lemeunier

Festival international du film sur le handicap : jusqu’au 6 février 2019 à Lyon.

http://www.festival-international-du-film-sur-le-handicap.fr

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s